São Tomé - São Tomé e Principe [email protected] +2399981234

A PROPOS DE SÃO TOMÉ

Découvrons São Tomé

À propos de la géographie

São Tomé et Principe est un archipel situé dans le golfe de Guinée, au large des côtes ouest et centrale de l’Afrique. Les deux îles principales sont São Tomé (Saint Thomas) et Principe (le Prince) et la superficie totale est de 1001 km2.

São Tomé est le second pays le plus petit d’Afrique, après les îles des Seychelles.

Avec la ligne équatoriale passant par l’île, le climat de São Tomé est tropical et humide, avec une zone sèche au nord et une zone humide au sud (plus de 7 000 mm de pluie par an).

São Tomé est une île volcanique appartenant à la ligne du Cameroun, une ligne volcanique partant du lac Thad et s’étendant jusqu’à l’île de Sainte-Hélène (où l’empereur Napoléon a vécu à la fin de sa vie).

Le centre de l’île est principalement constitué de montagnes dont le plus haut sommet culmine à 2024 mètres (Pico de São Tomé).

dans le Golfe de Guinée

Carte de São Tomé

À propos de l’agriculture – Cacao – Café – Noix de coco

Grâce à ses sols riches, São Tomé est réputée pour la haute qualité de ses produits agricoles, en particulier les grains de café et les grains de cacao. Le pays était le principal exportateur de fèves de cacao séchées au début du XXe siècle (36 000 tonnes exportées) avant que la production mondiale ne passe à des millions de tonnes par an.

Aujourd’hui, São Tomé ne produit que quelques milliers de tonnes par an et sa production est principalement exportée vers l’Europe.

Le café a également été introduit au XIXe siècle, et il existe aujourd’hui quelques coopératives agricoles qui ont centralisé la production et apportent un soutien aux petits propriétaires terriens.

L’huile de coco est également produite et est désormais exportée. Les investisseurs ont récemment recommencé à cultiver la vanille, et le poivre de São Tomé est également réputé pour sa haute qualité.

une île volcanique

Forêt Tropicale

CULTURE du cacao

À propos de l’histoire

Il est communément admis que l’île était inhabitée jusqu’à ce qu’elle soit découverte par les Portugais en 1471. La couronne portugaise décida rapidement de peupler l’île, envoyant des gens et des esclaves pour construire la première ville (historiquement basée dans le nord de l’île). En raison de maladies infectieuses et du paludisme, ils ont décidé de déménager dans la capitale actuelle de São Tomé.

L’île était une plaque tournante de la traite triangulaire des esclaves, et fournissait des approvisionnements frais et de l’eau aux navires à destination du Brésil.

Un village d’hommes libres

Pendant ce temps, un village d’hommes libres a été colonisé par des esclaves qui ont échappé de leur prison pendant une tempête. Il s’appelle maintenant São João das Angolares, ou on parle un dialecte appelé «angolar», originaire d’Angola. En 1595, leur chef, le «roi Amador», mena une guérilla contre les Portugais, se ralliant aux esclaves fugitifs des plantations de canne à sucre. Ils ont même atteint la capitale de São Tomé, mais il a finalement été capturé et condamné à mort. Rei Amador est désormais considéré comme une figure nationale de l’identité de São Tomé et il est célébré chaque année le 4 janvier.

Indépendance en 1975

São Tomé est devenu officiellement indépendante le 12 juillet 1975 et est devenu la République de São Tomé et Principe. La place centrale a été rebaptisée «Place de l’Indépendance» et la transition démocratique s’est achevée au début des années 90.

 

Drapeau Santoméen

Centre historique

Vue maritime

Portrait du Roi Amador

À propos de l’économie

São Tomé se classe au 178ème rang sur 184 dans la liste des pays les plus pauvres en termes de revenu moyen (selon les statistiques de la Banque mondiale).

Environ 90% du budget du gouvernement provient de l’aide étrangère. Le Portugal, l’Union européenne et la République populaire de Chine sont les principaux soutiens financiers du pays.

Le tourisme avait atteint environ 30% du PIB en 2019 et le développement économique était positif jusqu’à l’arrivée de la crise sanitaire. Toutes les frontières ont ainsi été fermées, et l’état d’urgence a été déclaré, mettant fin à la plupart des activités économiques.

La plupart des gens travaillent dans le secteur agricole ou de la pêche et ont des revenus de base variant de 40 à 80 euros par mois. La plupart du reste de la population, ceux qui vivent dans les villes, travaillent dans le secteur des services qui fournit également de faibles revenus. Seule une petite partie de la population parvient à mieux gagner sa vie, travaillant dans l’administration locale ou en tant qu’entrepreneurs et guides dans le secteur du tourisme.

 

Rang Mondial de São Tome PIB

Pêche traditionnelle

 

Défis pour l’avenir – Données démographiques

La population est très jeune; 50% ont moins de 20 ans. Compte tenu du taux de chômage élevé actuel et de la crise du logement, nous pouvons facilement prévoir les grands défis de São Tomé dans un avenir proche. Si aucune mesure n’est prise, la situation sociale atteindra un état alarmant dans les 15 prochaines années, avec une augmentation de la population n’ayant pas accès à l’emploi.

Les inégalités sociales augmenteront et empêcheront un développement stable.

Afin d’aider à résoudre ce problème, l’un des objectifs de l’Association CACAE est de suivre les enfants jusqu’à l’âge adulte, soit en leur offrant une formation professionnelle, soit en les aidant à étudier à l’étranger et à obtenir des bourses. Nous sommes attachés à leur développement à long terme.

Pyramide des âges

Enfants santoméens